À propos

Le carnet Les travailleurs du front humanitaire est un carnet de recherche accompagnant le travail de Mamane Sani Souley-Issoufou et Verena Richardier, lauréats 2021 de la bourse postdoctorale “Transition humanitaire” de la Fondation Croix-Rouge. Nous souhaitons pouvoir diffuser une partie de nos recherches de terrain en continu, ainsi que nos réflexions et explorations.

Notre recherche porte sur les stratégies professionnelles des travailleurs en contact direct avec les “bénéficiaires”. Ces acteurs sont à la fois en première ligne et en bas des chaînes hiérarchiques. Il ne s’agit pas des médecins ou infirmiers, mais de tout un personnel souvent invisible, constitué d’agents de terrain, certains bénévoles ou précaires, parfois engagés à la journée, pour mener des formations, compter des familles, participer à des distributions, jouer le rôle de relais communautaires. Quand ils ne sont pas ignorés, ces travailleurs peuvent être considérés avec méfiance, comme prompts à la corruption, ou encore prêts à privilégier leurs proches.

Nous voulons questionner les clichés qui leur sont attachés afin de comprendre toute la complexité de leur rôle comme interface de contact entre l’aide “étrangères” et l’aide “locale”. Ces acteurs sont pour nous au front de l’aide humanitaire, mais aussi de toute perspective de localisation de l’aide. Il nous semble ainsi essentiel de mieux les connaître. Pour cela, nous mobilisons une sociologie des professions, appliquée au travail humanitaire, en considérant les travailleurs du front humanitaire comme des acteurs en mouvement entre une aide dite professionnelle et une aide considérée comme non professionnelle. Nous cherchons ainsi à comprendre dans quelles conditions ils peuvent être reconnus et dans quelle mesure les formations spécialisées et délocalisées leur permettent de mener une carrière entre ces deux espaces.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search